Modibo Keita

Une figure africaine marquante

L'homme

Qui était Modibo Keita ?

L'héritage

L'empire légendaire

Le président

Un peuple, un but, une foi

Le militant

Anti-colonialisme, panafricanisme, non-alignement

Extraits de discours

Page d'accueil Fédération du Mali Documents sonores Vidéos Photos Contact Vos commentaires

Devoir de mémoire

Le Mali reconnaissant

Une statue pour Modibo Keita

Au lendemain des événements de mars 1991 (1), la classe politique malienne, toute tendance confondue, souhaite la réhabilitation du père de l'indépendance.

Le 16 mai 1995 l'Etat Malien rend hommage à Modibo Keita. Voici un extrait du discours du président Malien Alpha Oumar Konaré :
« Nous sommes réunis ce jour, 16 mai 1995, pour saluer la mémoire de Modibo KEITA, pour restituer à Modibo cet hommage qui aurait dû lui être rendu il y a 18 ans, au moment de sa mort en détention, à l'âge de 62 ans, dans des circonstances qui ont troublé toute conscience civilisée. Nous sommes réunis ce jour pour témoigner au premier Président de la République, au père de l'Indépendance du Mali toute la reconnaissance de la Nation. Le martyre du fils de Daba KEITA et de CAMARA est celui de tout notre peuple. ... 18 ans après sa mort, l'itinéraire politique de Modibo KEITA reste une source d'inspiration. Des erreurs et des fautes commises dans le feu de l'action, nous devons aujourd'hui tirer les leçons pour renforcer la chance exceptionnelle que notre peuple s'est donné le 26 Mars 1991, pour reprendre l'initiative, pour assumer son destin. »

La construction du mémorial "MODIBO KEITA", les célébrations des anniversaires de sa disparition, sont des manifestations de la volonté du peuple malien de ne pas oublier les hauts faits et les sacrifices de son premier président.

Le mémorial Modibo Keita inauguré le 6 juin 1999

Photos du 1er congrès de l'AMEMOK


Renvoi :
(1) : Les événements de mars 1991 au Mali :
- Les 22-23-24 et 25 mars : Affrontements généralisés entre manifestants et forces de l'ordre à Bamako. L'armée ouvre le feu faisant de nombreuses victimes.
- Dans la nuit du 25 au 26 mars, le Général Président Moussa TRAORE est déposé par un comité militaire dit de réconciliation nationale dirigé par le Lieutenant Colonel Amadou Toumani TOURE (ATT)

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire